Avis sur la distribution d’imprimés publicitaires

Il est vrai que ce type de média, n’a pas souvent bonne réputation auprès du public ou des écologistes en général. Cependant, malgré cela, force est de constater, que cette réputation n’est pas justifiée.

En effet selon une étude réalisée par TNS Sofres fin 2008, 62% des fibres utilisées dans la fabrication des papiers proviennent du recyclage. Les fibres peuvent-être intégrés jusqu’à cinq fois dans la production de papiers.

La production de papier recyclé, consomme trois fois moins d’Energie et d’eau que celle du papier vierge.

2000 imprimeries sont labelisées « imprim’Vert » sur les 4500 que compte la France.

En ce qui concerne, la rentabilité de ce type de media, encore une fois, jugé archaïque mais jamais détrôné.

Selon une étude de Kantar Division Worldpanel menée par Balmétrie, confirme que le prospectus restent une source de trafic et de revenus important.

67% des français estime préférer être informés des promotions via l’imprimé publicitaire.

une augmentation du chiffre d’affaire, lors de chaque campagne de distribution d’imprimés publicitaires(pour les grandes enseignes, suivant l’étude Kantar Division).

+13% de chiffre d’affaire additionnel lors de cette étude.

Le constat est clair, il est donc idiot, de vouloir confronter la distribution d’imprimés publicitaires avec les autres types de médias(notamment numériques). La . réussite d’une campagne publicitaire réussie, c’est la bonne combinaison stratégique quant à l’utilisation des différents médias dont nous disposons, est la distribution d’imprimés publicitaires quelque soit sa forme, en fait grandement partie.

Stéphane TERRIGHI

Président ADMDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *